Le personnage de Bianca

(Ce dessin c’est de moi… d’où la nécessité d’un pro… voyez en bas 🙂 )

La serveuse du bar à cauchemars est une ancienne danseuse. Elle a conservé beaucoup de sa grâce ainsi que sa silhouette de jeunesse. Elle reflète un peu ce que pensait Baudelaire du maquillage, dont il parle avec admiration dans son traité sur l’art moderne. C’est-à-dire que sa beauté est tout à fait réelle, mais que le bar qui est hors du temps dans lequel elle stagne la maintient dans une espèce d’illusion. Il y a quelque chose d’irréel, de faux ou de magique dans cette beauté que l’on devine réellement passée. C’est un reflet éternel, comme un miroir sans âge. Qui retranscrit sans trahir et protège l’image.

Je voulais une touche féminine accessible, qui pourrait être réelle. C’est un premier idéal auquel Abigaël se confronte après son propre reflet. Il est bon de préciser que cet aspect du personnage de Bianca ne se résume pas à de la vanité, elle n’est pas uniquement superficielle. Elle incarne certes des préoccupations un peu vaines, mais touchantes d’humanité. Sa problématique est plus profonde que ça.  Elle amène une certaine poésie au récit et installe un contexte rassurant et chaleureux pour l’héroïne.

Je la trouve terriblement humaine dans toute sa beauté et sa fragilité. On devine également une certaine force chez elle, qu’elle soit mentale, physique ou dans son caractère. A travers son histoire qu’elle raconte en partie à Abigaël, c’est le seul personnage qui a aussi traversé ce fameux couloir noir. Elles ont bien plus en commun que ce que la petite fille ne le pense.

Les personnes ayant connu une douleur intense et longue portent des cicatrices, intérieures ou extérieures. Bianca est de ces gens-là. C’est une âme qui puise sa beauté aussi dans la souffrance qu’elle a subi. J’ai une tendresse toute particulière pour elle.

J’ai souhaité en faire un personnage clé en la faisant introduire le chat gris, un élément essentiel à la quête de l’héroïne.

   *

*illustrations : Alexandra Guglielmazzi – son Facebook – sa boutique en ligne

 

Laisser un commentaire